L’enfant prudent

Le petit avait à la tête
un trou minuscule d’où sa vie coulait
Le petit avait dans la tête
un trou minuscule où la vie entrait

trou enfant

Prudent, il n’en disait rien
il respirait l’air dans son coin
et ne parlait de ses hôtes de passage
qu’avec les chats, avec les chiens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s