Chem

La magie du chemin
pour ouvrir la barrière
son corps comme une main
en forme de prière
sa pensée au lointain
tout près de la lumière
et le pas dans ses reins
qui vole un peu de terre
verte, jaune, grise
au bord de ton passage,
le monde qui sourit.

Et … 7

Et ce regard qui prend
dans l’instant
aux yeux d’une passante
toute l’humanité
qui écoute et se tait
qui caresse et qui boit
les joies les larmes
l’avant geste en pensée
et le moindre désir
en son germe.

Ce regard
en serpent
parcourt les chairs vives
retarde la morsure.
En désir
goûte les fruits sucrés que ce corps dissimule
veille comme un voleur
sa victime.

L’ultima

Lélio est de toutes les gourmandises et particulièrement celles de la chair.


 

Surtout, qu’elle ne s’aperçoive de rien !

Le repas se termine. Le fromage. Eviter le munster qui me semble contre indiqué. Comme elle, je me contenterai exceptionnellement d’une pâte molle découpée en triangle et enrobée d’aluminium.

Tout de suite après la dernière bouchée, un regard appuyé sur sa lèvre inférieure. Prétexte d’une miette qui s’y serait oubliée.
Un baiser qui picore. Nouveau regard, un peu moqueur, nouveau baiser plus appuyé celui-là.

Suit l’enchaînement, prévisible dans sa ligne générale, mais chaotique dans son application, sur le champ de bataille que devient la banquette.

Pause respiration. Le plaisir se regarde un peu.

– Je reviens tout de suite, me dit-elle, je vais retirer mon collier pour le mettre tout à fait à l’abri. La dernière fois, le bijoutier m’a demandé une petite fortune pour réparer le fermoir tout à fait tordu.

Objection. Pour la forme. Après le coup du fermoir elle est restée fâchée près d’une semaine

– Tu reviens tout de suite alors.

– Bien sûr ! Et toi tu ne bouges pas.


Revenue près de moi.

L’issue est à présent celle que j’avais machiavéliquement calculée.
femme alongé

Endormie, tout contre moi.
Avec d’infinies précautions, je me lève et, me dirige à pas lent hors de la pièce. Je suis dans la cuisine. J’ouvre le frigo.

– La dernière mousse au chocolat … pour moi !

Déception !
Le dessert convoité n’est pas là.
À sa place, un collier de perles fines, délicatement enroulé sur lui-même.

 

 

Ainsi

Jus rouge cri joyeux sous la peau
ballet troupeau de montagne emmêlé limpide le cours reprend
l’aube se livre à la vie
glisse sur les corps étonnés
s’oublie en eux
tout le jour âme de leur sève perdra le souvenir de la sienne
jusqu’à l’heure du repartir
du repentir
ainsi est-il …

Usure


brumes - languette- 02

Nuage sans averse
brouillard que le regard traverse
sans le voir
si le silence le recouvre
d’un pieux manteau de deuil sans défunt
la lumière le protège d’une clarté qui nait
sous les feuillages dentelés de l’ennui
là est le souvenir refusé
plaie vive que la brise du temps
efface sans songer
laissant au ciel
désespérément bleu
la déchirure béante d’un néant déserté.

brumes bleu - languette

Blues (et … un mot par ligne à partir de « Samedi » de Christophe Sanchez)

Noix de brume au coin des
yeux / le réel m’enfume /
J’aurais bien voulu
élever mon cœur à hauteur de ses lèvres

—— coin si dense ! —–
sur le point de déposer en un de ces lieux dont le temps dissout l’encre
(sur la pointe des…)
ces quatre vers
Lélio tombe
sur le poème « Samedi » (celui d’aujourd’hui)
de Christophe Sanchez
sur lequel la brume est toute aussi dense

sur le champ Lélio décide d’y dessiner
à l’encre de niche
à la manière de ses dessins d’enfants
sur le résultat de ses tracés aléatoires
il eut la
sur prise
suivante.


D'après Samedi 14-11-2015 - de Christophe Sanchez-2

L’original en cliquant

banquet

L’ami monde
vaste et chaud comme fourrure d’un ours
jetée sur la couche
son chant te prend à la fois
l’oreille et le cœur
te rapporte de grands morceaux du paysage
et c’est banquet
d’écouter, humer, boire
tout ce qui de cette gerbe
en fleur, en averse de neige ou de sable fin
vient te traverser le corps
de bord en bord
être là
à attendre que cela vienne
parce que tout est possible
si tu te tiens au creux des mains
de l’ami monde

Et … 5

Et le silence
comme un grand morceau de drap
épais
un bol de lait aux bords larges
rond sous les lèvres
un épis de blé oublié après le passage de la moisson
en sa machine pesante
La lune se lève
toute enveloppée de vapeurs
la terre et les broussailles se confondent
les pierres du chemin guettent leur proie.
Et
le silence.