Blues (et … un mot par ligne à partir de « Samedi » de Christophe Sanchez)

Noix de brume au coin des
yeux / le réel m’enfume /
J’aurais bien voulu
élever mon cœur à hauteur de ses lèvres

—— coin si dense ! —–
sur le point de déposer en un de ces lieux dont le temps dissout l’encre
(sur la pointe des…)
ces quatre vers
Lélio tombe
sur le poème « Samedi » (celui d’aujourd’hui)
de Christophe Sanchez
sur lequel la brume est toute aussi dense

sur le champ Lélio décide d’y dessiner
à l’encre de niche
à la manière de ses dessins d’enfants
sur le résultat de ses tracés aléatoires
il eut la
sur prise
suivante.


D'après Samedi 14-11-2015 - de Christophe Sanchez-2

L’original en cliquant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s