Usure


brumes - languette- 02

Nuage sans averse
brouillard que le regard traverse
sans le voir
si le silence le recouvre
d’un pieux manteau de deuil sans défunt
la lumière le protège d’une clarté qui nait
sous les feuillages dentelés de l’ennui
là est le souvenir refusé
plaie vive que la brise du temps
efface sans songer
laissant au ciel
désespérément bleu
la déchirure béante d’un néant déserté.

brumes bleu - languette

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s