Et … 7

Et ce regard qui prend
dans l’instant
aux yeux d’une passante
toute l’humanité
qui écoute et se tait
qui caresse et qui boit
les joies les larmes
l’avant geste en pensée
et le moindre désir
en son germe.

Ce regard
en serpent
parcourt les chairs vives
retarde la morsure.
En désir
goûte les fruits sucrés que ce corps dissimule
veille comme un voleur
sa victime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s