Le bras immobile

Est-ce toi qui te fraies un chemin dans l’onde
ou l’eau elle-même qui s’écarte et t’accueille
plus profondément en sa chair.


(et tu ne le ressens pas)

Un écho de là-bas

 

Une réflexion sur “Le bras immobile

  1. Pingback: Aux mait’naj’ | MOTS LIÉS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s