Volée

 

Ca crie et ça piaille, en éclat
des trottoirs aux flaques joyeusesPour volée-
jusqu’en les plus hautes branches
et même
pour peu que l’oreille soit attentive
au son qui vit dans la lumière
jusqu’à cette chaleur suspendue au cœur des nuages
et des bleus mensonges du ciel

Ca crie et ça piaille
en pleurs en joies
et mes chairs et mes rêves
qui voudraient s’y mêler
ne parviennent qu’à trembler un peu
à vibrer
toujours juste en retard d’un éclat de voix
d’un éclat de pas en galipette
d’un sourire
d’un faux signe de croix

Ca crie et ça piaille
les pères raisonnables ne sont pas là

Publicités

3 réflexions sur “Volée

      • … Et nous voici amis FB… C’est, au fond, mon moyen favori de publication, tellement plus facile que les blogs. Je sais que c’est mal, mais je n’y peux rien, c’est ma paresse… En tout cas, ta démarche poétique est intéressante et originale. Amitié à toi.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s