Quand l’âme d’un tricheur parfume la rue

cherchait la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre-

(cliquer pour agrandir)


Dans une ruelle de Buis Les Baronnies – où un costaud ne passe que de profil
à deux pas du Bar Des Cigales
presque en face de l’appartement d’un régisseur/comédien/metteur en scène de théâtre.

as de carreau


Un des regards sur le réel, qu’à orienté ces derniers mois
le délicieux thème de la revue « La piscine »
« L’âme des lieux sans âme »
Comment ne pas penser à André Dhôtel ?

Publicités

Une réflexion sur “Quand l’âme d’un tricheur parfume la rue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s