Des failles à venir à la surface de la croûte terrestre – La carte et la disparition du territoire. [jour 5]

jour 1
Jour 2
Jour 3

[Quel est ce néant qui envahit notre espace ?
D’où provient-il ?
Où s’étend-il réellement ?
Les scientifiques sont sur le pied de guerre* (voir jour 1)]


Hier nous n’avons pas publié d’article en rapport avec nos recherches sur l’identité éventuelle de l’homme ou la femme dans le cerveau duquel se répand le néant.
La cause en est l’extrême inquiétude concernant le profil le plus proche de cette carte qui évolue chaque jour vers davantage de noir.

[Si vous lisez ce message c’est que vous faites à nouveau partie du cercle (qui s’est restreint depuis nos dernières constatation) de ceux qui sont autorisés à savoir. (Ne cherchez pas pourquoi, ces profils sont calculés par un algorithme dont les paramètres sont en rapport avec les données de la situation, et cela d’une manière qui nous échappe totalement puisque c’est un  SEGSGU (Système Expert en Gestion de Situation de Grande Urgence) qui génère cet algorithme et contrôle les profils acceptés).

Une seule précaution : ne divulguer à personne les informations que vous pouvez détenir sur ce sujet (vous seriez en grand danger d’être éliminé de façon automatique par une des multiples protections activées par ce même SEGSGU)

Une obligation : communiquer tout ce que la situation peut vous faire émettre comme hypothèses (les perceptions les plus irrationnelles sont acceptées – nous pensons (rien n’est certains avec ces algorithmes intelligents) que c’est notamment en rapport avec ces aptitudes que le SEGSGU a effectué sa sélection]

Ainsi donc, nos toutes dernières analyses des correspondances territoires / vue en coupe du cerveau, mettraient le premier personnage de notre fédération au cœur de nos préoccupations.

Notre silence d’hier est du en particulier à l’hésitation apparue pendant plus de trois heures sur l’écran de visualisation interne du SEGSGU. Hésitation à propos de l’élimination possible de celui qui, apparemment, pourrait mettre en danger pour ceux qui l’ont élu à savoir les citoyens de notre continent Eurasiatique.

En définitive, après ce temps tout-à-fait inhabituel de « réflexion » le SEGDGU a écarté cette éventualité. La pondération de l’issue « mise en danger de la démocratie » était beaucoup trop importante. Il ne pouvait prendre ce risque.

Le premier personnage de notre fédération a donc été discrètement mis hors champ et remplacé par un robot qui assurera les rares apparitions futures du président. Lequel dort présentement d’un sommeil très profond dans un lieu retiré dont nous-même ignorons la situation géographique.

Rappel de l’ensemble des cartes des dégradations

Le mardi 19,5 Juin 2017

fractures du territoire-20 juin 2017

Le mercredi 20,5 Juin 2017

fractures du territoire-19 juin 2017

Jeudi 22,13 Juin 2017

fractures du territoire-22 juin 2017

Vendredi 23,001 Juin 2017

fractures du territoire-23 juin 2017

Samedi 24,0001 Juin 2017

fractures du territoire-25 juin 2017

Dimanche 25,13 Juin 2017

fractures du territoire-26 juin 2017

Cliquer sur une carte pour l’agrandir

 

[Les dégâts sont de plus en plus visibles
Les plus imminents neurologues s’interrogent sur les conséquences pour le « sujet »]


* et trépignent de joie le plus discrètement possible.

Des failles à venir à la surface de la croûte terrestre – La carte et la disparition du territoire. [jour 3]

jour 1
Jour 2

[Quel est ce néant qui envahit notre espace ?
D’où provient-il ?
Où s’étend-il réellement ?
Les scientifiques sont sur le pied de guerre]

S’il s’agit bien d’une carte en rapport avec un cerveau humain – qui serait en train de dégénérer – le jour qui vient de passer a produit plusieurs pistes.

En effet, dans la plus grande discrétion, toute personne ayant une responsabilité importante dans la marche de notre état a été invitée à passer une IRM de la tête (plus précisément de la région suspectée) la raison ne leur a pas été communiquée pour la plupart, mais les services spéciaux de sécurité de la nation ont su être persuasif.

Trois profils pourraient correspondre … dont un au plus haut niveau.

 

Rappel du Jeudi 22,13 Juin 2017

fractures du territoire-22 juin 2017

Vendredi 23,001 Juin 2017

fractures du territoire-23 juin 2017

Cliquer sur une carte pour l’agrandir

 

 La carte de ce jour et des jours prochains devrait permettre d’y voir plus clair en étudiant les correspondances avec les trois « sujets retenus » lors des prochains examens qui leur seront fait.

L’une de ces personnes est-elle le lieu où se répand ce néant ?

Des failles à venir à la surface de la croûte terrestre – La carte et la disparition du territoire. [jour 2]

jour 1

[ rappel partiel des faits :
Suite à la découverte d’un rayonnement inconnu qui semble correspondre à des interférences entre le temps d’ici et un autre dont on évalue l’éloignement de quelques siècles à quelques dizaines d’années (peut-être moins), des disparitions de matière, dont on ignore à ce jour les causes, semblent prévisibles à la surface de la terre et dans ses profondeurs.

En effet, le déchiffrement de ce nouveau rayonnement a permis d’établir des cartes où apparaissent ses disparitions… (Présentation ici)

Cette carte montre l’évolution de l’entrée progressive dans le néant du secteur  de Beaume La Créance, au lieu-dit « le Sirape » au troisième jour de son observation au moyen des outils récemment mis au point et évoqués précédemment.

Rappel du mercredi 20,5 Juin 2017

fractures du territoire-19 juin 2017

Jeudi 22,13 Juin 2017

fractures du territoire-22 juin 2017

Cliquer sur une carte pour l’agrandir

Une hypothèse supplémentaire a émergée aujourd’hui au sein de l’équipe des chercheurs de l’unité de geologie humaine de l’université d’Enarca. [Groupe qui étudie les correspondances entre des portions de territoire terrestre et des coupes d’organe (principalement du cerveau)]

Une similitude d’aspect général serait apparue entre le secteur évoqué et une coupe du cervelet du célèbre Landru.
Les dégradations que l’on constaterait ici serait donc en rapport avec cette partie du corps d’un humain contemporain ou à venir, qui aurait de grandes affinités (à définir) avec Le Barbe-Bleue de Gambais.

A ce jour, rien n’a permis d’affirmer ou d’infirmer cette proposition. Il resterait,si elle s’avérait exacte, à identifier l’individu chez lequel ces ravages apparaîtront à une date plus ou moins proche. De façon à intervenir au plus tôt, notamment s’il s’agit d’un humain ayant en charge d’importantes responsabilités (comme celles d’un chef d’état par exemple).


Une graine de ceci
a certainement germé
en partie 
à la lecture du travail de Mathilde Roux (et notamment de ses collages)

 

Des failles à venir à la surface de la croûte terrestre – La carte et la disparition du territoire.

Suite à la découverte d’un rayonnement inconnu qui semble correspondre à des interférences entre le temps d’ici et un autre dont on évalue l’éloignement de quelques siècles à quelques dizaines d’années (peut-être moins), des disparitions de matière, dont on ignore à ce jour les causes, semblent prévisibles à la surface de la terre et dans ses profondeurs.

En effet, le déchiffrement de ce nouveau rayonnement a permis d’établir des cartes où apparaissent ses disparitions. Tout un champ de recherche s’ouvre (notre département de Géologie s’en réjouit) pour découvrir les lois qui régissent ces annihilations de matière, tant du point de vue de leur amplitude que de leur évolution dans le temps.

Sur les cartes, les zones concernées par une disparition proche sont probablement en orange et en vert (encore en débat), les zones avalées par le néant sont en noir.

Les deux cartes ont été établies (sur le secteur de Beaume La Créance, au lieu-dit « le Sirape »  à un jour d’intervalle. On peut y voir l’évolution du phénomène en 24 heures.

 

Le mardi 19,5 Juin 2017

fractures du territoire-20 juin 2017

Le mercredi 20,5 Juin 2017

fractures du territoire-19 juin 2017

Cliquer sur une carte pour l’agrandir

Quelques hypothèses ont déjà été émises, mais sont conservées secrètes. Il est inutile à ce jour d’alerter la population sachant que
nul ne sait si ces interférences se font avec un passé contigu à notre présent ou non (un fil du temps parallèle ?)
– l’évaluation de l’intervalle de temps qui nous sépare de cet hypothétique destruction n’a pas une précision suffisante.


Si vous êtes parvenus à cette page c’est que vous faites partie des personnes autorisées et suffisamment équilibrées pour être mis au courant de ces faits et surtout que quelqu’un a pensé (un algorithme peut-être ?) que vous pouvez être utile à ces recherches (par exemple en fournissant une hypothèse permettant de comprendre ces faits et/ou leur environnement)

Vous êtes donc autorisé à voir chaque jour l’évolution de cette carte, relativement au secteur identifié comme le plus concerné (et c’est rassurant) de la planète.

 


Une graine de ceci
a certainement germé
en partie 
à la lecture du travail de Mathilde Roux (et notamment de ses collages)