Le lieu du toucher

Minuit - le lieu du toucher

Minuit
instant double
porte sans huisserie
où se tient À LA FOIS
aujourd’hui et demain
scandale absolu des sens
qui te rappelle que
le lieu du toucher
n’existe pas.

 

 

2 réflexions sur “Le lieu du toucher

  1. Salut ! Ben si, le « lieu du toucher » existe, mais il existe sur la peau du corps. Tu sais, j’ai été opéré et cela a engendré une « paralysie faciale ». Celle-ci, (temporaire j’espère mais sévère) me permet de découvrir des techniques de massage incroyablement sophistiquées et précises du visage et de la bouche. Pour moi qui ai longtemps voulu vivre « à côté de mon corps », qu’il puisse y avoir une « science de l’intime » aussi raffinée, permettant de suivre et de pallier une infirmité temporaire ou définitive aussi circonscrite, me semble relever presque du miracle. Cela veut bien dire que l’homme et surtout le féminin de l’homme, toute sa part tournée vers le soin, peut être admirable dans la compassion, dans l’intelligence de la vie, dans ce langage à la fois naturel et culturel du corps qui permet aux doigts de dire à la joue, à la gencive : « Je sais » et de répondre à sa souffrance : « Tu vois, tu n’es pas seule, je puis t’accompagner dans ce qui te manque ». Leçon d’humilité et de fraternité. Le corps aide le corps comme les membres d’une société se soutiennent et s’aident mutuellement à vivre. Et il y a une solidarité des corps plus tendre encore que celle des consciences.

    Ce soir il ne me manque plus qu’un chat qui ronronne sur mon ventre.

    Donc, le lieu du toucher existe, quelque soit le « temps » qu’il fait !
    Amitié !

    Alain

    J'aime

  2. Merci de donner ainsi l’autre plateau de la balance
    celui que j’évoquais ici est issu de la pensée des mathématiques
    et donc bien loin de la réalité et de sa poésie
    (le lieu du toucher ne pouvant être à la fois sur l’un et l’autre des touchants, n’est nul part. Conséquence de la continuité selon Cantor (sourire)²)
    Bien évidemment nous vivons dans le monde que tu décris.
    Et nous y sommes si bien
    ni ange, sans sensation
    ni démon, sans conscience du doux, du beau, du goûteux.

    Je te souhaite le meilleur.

    Amicalement
    Luc

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s