Les lectures d’un confiné – PArtaGE (suite)

[Rappel : Après des années d’existence en « camp volant » comme on dit (aussi) en Lorraine, je me retrouve dans un chez moi où l’ensemble de ma bibliothèque fait la belle au bois dormant en des cartons multiples.]

Pour rompre un peu l’isolement imposé par … les circonstances.
je te propose à nouveau un petit étal de livres (en majorité cette fois-ci ce sont des romans , …

Partage 2 - tout1

parmi lesquels tu peux choisir celui dont tu voudrais que je te fasse la lecture (ou te donne une page à lire).

Pour que tu y vois un peu mieux (tu peux cliquer sur une image pour l’agrandir)

Si tu hésites entre deux livres, indique les moi, je choisirai pour toi.


Rappel des lectures précédentes (plutôt des essais que des romans)

« Eloge de la lenteur » de Carl Honoré

« L’effort pour rendre l’autre fou » de  Harlod Searles

« La chasse au loup en Bretagne au XIXème siècle » de Frank Davies

« Les cheveux du baron de Munchhausen » de  Paul Watzlawick

« Orwell anarchiste Tory » de Jean-Claude Michéa

(sous page n°4 de :) Les lectures d’un confiné – 03 – PArtaGE

Quatrième demande, celle de Brigetoun 

Orwell anarchiste Tory

Anarchiste et … conservateur ! (mais qui ne l’est pas ne serait-ce que parce qu’il possède quelques biens et à minima … sa vie) c’est ainsi que George Orwell aimait à se définir.

Ce qui ne l’a pas empêché, on le verra dans cet extrait, de proposer des formes nouvelles pour un monde qu’il devinait en danger d’être happé par les totalitarismes.

Il pointe ici le danger qu’il sent venir du langage qui, de façon plus nette encore à notre époque, se voit grignoter sa capacité à dire le réel, chaque mot écrasé sous la pression du [1-0] (numérique), voyant disparaître sa (ses) profondeur(s).