Les lectures d’un confiné N°8 – PArtaGE [Howard Buten]

Spécialiste (peut-être un peu de l’intérieur) de l’autisme, clown musical, Howard Buten a une tendresse*, délicate et « non agressive », particulière pour les enfants.
Rencontré, il y a presque trente ans à Metz (chez feu Géronimo), pour « Il faudra bien te couvrir »,  je lui ai pris quelques secondes pour lui poser une question et entendre sa réponse.
– On dit que les autistes sont fermés aux émotions, ne serait-ce pas plutôt qu’ils sont obligés de s’en protéger en mettant des lunettes de soleil (internes) ?
– ça se pourrait…

Avec un quasi clin d’oeil.

L’après midi, il jouait du violon en costume de clown dans la vallée des « ange »
(Axe Metz-Thionville où la plupart des villages et des villes ont un nom qui se termine en « ange » … Florange, Hayange … haut lieu des hauts fourneaux mis à bas)

*Cette tendresse est très perceptible dans les dialogues de Gil et des adultes. C’est un peu celle de Rudyard.

Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué-

Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s