L’ami retrouvé, dans les ruelles …du sud

L’ami en question est un texte
Le sud, est celui des cahiers du sud de Mars-Avril 1945, *

L'ami retrouvé (texte)2
ces ruelles sont, ces marges dans lesquelles j’ai souvent écrit un texte court, lorsque – à défaut de papier et ne faisant pas confiance à une mémoire à tiroirs dont je perdais et perds de plus en plus souvent, la clé – généreusement, l’esprit qui plane sur nos têtes traversait la mienne et y déposait un germe.
(Plus précisément, il s’agit de la marge du texte de Maast (Jean Pauhlan) « La pensée sans objet ». Mon petit texte est peut-être le signe d’un désaccord avec l’auteur ? Mais je n’y trouve aucun lien ?!)

Je ne saurais dire de quand date ce texte** … c’est en triant dans ma bibliothèque, en cartons depuis plus de dix ans, que j’ai retrouvé, la revue et l’ami qui y dormait.

L'ami retrouvé (texte)1

 


* Voulant mettre à disposition la publication des cahiers du sud sur cette page, j’ai fait une recherche sur gallica qui m’a renvoyé à RetroNew qui possède sur les six parutions de l’année les numéro  269, 271, 273, 273 et 274 ! (Une fausse note, Un canard ! coin si dense ?)

**Un indice tout de même …
il est postérieur à la date à laquelle, après les remarques répétées d’adultes patentés, j’ai renoncé à mon écriture attachée, illisible pour un autre que moi et, tâcheronnant sur des lignes comme un petit enfant, j’ai enseigné à ma main droite la discontinuité.
(sourire)²²²


https://journals.openedition.org/rives/4862 : à propos des cahiers du sud et de Jean Ballard son fondateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s