Quelques secondes encore …

Pour dire à l’eau du ciel deux paroles de pluie
Deux paroles de plus et quelques doux délires
Parce qu’à notre porte un plein panier d’ennui
Nous fut livré tantôt au milieu de la nuit

Pour dire au joues du feu combien il nous ravit
Même si sa caresse nous fouille un peu les chairs
Et jusqu’au fond des os à nous bleuir le sang
A nous donner l’envie d’un petit bout d’hiver

Pour dire à cette terre qu’elle aura notre peau
Que la promesse est faite en un beau testament
Un parchemin qui dit en substance et en mots
Venez ! vie morcelée ! Assécher nos tourments…

Pour dire enfin au vent la grâce qui nous tend
Vers lui, sa transparence et son haleine blanche.
Murmurer doucement comme il nous l’a appris
Une ultime parole à délier la Vie.


POÈME À LIRE AFIN-let

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s