Cathédrale

Les géants de Calabre

Si tes pas t’y ont conduit un jour
Tu sais déjà comme
   tout en elle a parfum de sacré,
   qu’en cette cathédrale
                       où nul n’y a caché le ciel
   la parole n’est rien
                       ne donne rien
                       ne reçoit rien
   la respiration y est prière
   et le don
       le sacrifice que tu lui fais
       c’est ton pas de promeneur
       et le regard qui la caresse.

Les géants de Calabre


 

SI TU NE VOIS PAS BOUGER LA FORÊT-let

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s