Les lectures d’un confiné N°13 – PArtaGE [La pensée molle – Daniel Accursi : Culture du mou, Tango, Abreuvoir …]

Parmi les titres qui donnent le climat perçu du confinement dans lequel nous nous trouvons tous

 

J’ai choisis une défense de la liberté et un ton de révolte (en partie jouée (?)) :
« La pensée Molle » de Daniel Accursi :
Alors que nous sommes reclus, par décret* pour protéger « l’autre », de la même manière que nous devons mettre la ceinture de sécurité même si nous sommes près à assumer le risque d’un accident sans cette protection, Daniel Accursi dénonce, avec une outrance délibérée, un amollissement de la pensée – vu par lui comme une réaction à la révolte de mai 68 – qui utiliserait l’exhortation louable à « aimer l’humanité » comme outil pour établir une nouvelle servitude volontaire : limiter sa liberté par amour de l’autre.

Culture du mou, Tango, Abreuvoir, Enfer, Prudence, prudence, prudence !

 

 

 

____

* En réalité, même si cette mention figure sur le petit papier à remplir pour sortir de chez soi, l’article 3 du décret du 23 mars 2020, ne prescrit pas les mesures générales
nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Il décrète l’état d’urgence et indique les outils au service du pouvoir. Lequel en use ensuite à discrétion.
Ce n’est donc une loi qui prescrit le confinement mais une décision du gouvernement qui a choisi parmi les outils qu’il avait fait voter dans le décret.
(merci de me détromper si je suis dans l’erreur)