Tiens … droit

tiens-toi-droit

je-trebuche-donc-je-suis-letx5

 


Tiens tout au bord du visage ce toi, cette ombre qui caresse droit au cœur l’instant du doute


 

Publicités

Interférences

P&E-3-003

 

  • Lélio …
  • Hem !
  • Tu as encore les doigts dans la bouche
  • Mais, Doll, ce sont les miens !
  • Justement ! Les miens ce serait autre chose.  Une invite, Un contact amoureux. Ça aurait du sens.
  • Pourquoi faut-il que ça ait du sens. On ne peut donc jamais rester en place, il faut toujours être en partance pour quelque part. Et si possible, dans le bon sens.
    J’aime bien avoir mes doigts dans la bouche et si tu me demandes pourquoi, je te dirai pour rien. Ça ne veut rien dire, ça ne dit rien, ça ne produit rien. C’est comme se mettre au soleil sans intention de bronzer ou de recevoir la dose d’UV journalière, ou je ne sais quelle vitamine utile d’après les derniers conseils des informations de la télé.
  • Et zut, je viens de parler comme eux, pour expliquer. Comme si on pouvait la déplier, la réalité.
    Grubeull, Grabeull, Greubeull … scruchtz, scrachtz, screuchtz … zhzzcrr zhzzcrr zzhzcrr zzzhcrr
  • … ?
  • Veuillez nous excuser pour la mauvaise qualité du son, le satellite qui assure la liaison traverse actuellement un orage magnétique.
  • Arrête de te moquer, tu es à un mètre de moi !
  • Alors, on n’a pas besoin du son !
  • … ?

Lélio se rapproche de Doll et lui met délicatement ses deux doigts dans la bouche.

_____

Interférences - Texte Pierre Levy

*


 

 

« Quand les simulations par ordinateur remplacent de plus en plus l’expérience et que la logique des banques de données impose ses codes au langage scientifique, avons-nous toujours affaire à ce que nous avions l’habitude de nommer la science ?

Le traitement de l’information est en passe de devenir le modèle dominant pour penser les processus physiques et biologiques.

Déjà les sciences de la cognition ne conçoivent plus la mémoire, l’apprentissage ou la perception que schématisés par des algorithmes. »

Pierre Levy  « La machine univers«