Christophe Sanchez (Vase communicant de Juin)

 

vasecommunicants Ces vases communicants de Juin j’accueille Christophe Sanchez, éveilleur aux nouveaux (mais pas seulement) textes dans ses lectures à voix claire, peintre attentif des gens (… , …) et l’un des mousquetaires de la revue La Piscine .
Nos écritures pour ces vases ont un point commun choisi (pour le reste …) à savoir : l’oiseau.

Pour qui suit un peu Christophe Sanchez, par exemple sur facebook, le personnage dont il va être question dans ce texte n’est pas vraiment un inconnu.


 Goéland railleur 


Ton cri au matin me réveille comme si on écorchait un de tes frères. Tu roules sur le toit, te décrasses des poussières de nuit accumulées dans tes yeux puis vaguement tu râles dans tes plumes. Ton halètement souffreteux glisse du toit vers ma chambre et tu prends ton envol en lâchant quelques pennes sur le balcon. Tu piques le ciel qu’il soit bleu ou moche. Tu t’élèves du faite comme un boomerang qui me reviendra et par le jour tempétueux, ton combat contre le vent est un ballet de haute voltige. Ta façon de te frotter à sa force me rappelle, s’il en est besoin, le rêve que fait tout homme de planer. Planer, voler et enjoindre les bipèdes du trottoir à se pâmer devant tes tournoiements. Tu passeras la journée en maître de la côte, alternant les courbes dans le ciel comme un aiguilleur du temps. Tu jetteras sur chaque proie un œil torve et de tout ton poids, tu t’écraseras sur ta pitance comme une charogne sur la mort. Les poubelles gavées te feront de l’œil, tu chiperas des restes que tu camoufleras dans ta glotte pour les jours à venir. Le soir, quand les heures s’étreindront sur la mer, railleur tu prendras la pose sur le réverbère comme un gardien de phare imbu de lui et de sa race. Oiseau marin aux plumes volées à un ogre mythique, tu règnes sur un pays où les hommes ne sont que tes hôtes.

 .

écrit le 31/05/16 (par Christophe Sanchez)
pour #VasesCo du 03/06/16


 .

Mon texte est sur son espace virtuel aux dimensions multiples

http://www.fut-il.net/

 


L’ensemble des vases communicants de Juin
Merci à Marie-Noëlle Bertrand