L’échelle des anges – 0 –

Il n’y a pas de hiérarchie plus impitoyable
qu’au dernier barreau de l’échelle.

L’œil naïf croit y voir

dernier étage       la plateforme qui surplombe le monde
d’une horizontalité parfaite matérialisant
l’égalité absolue de tous ceux qui l’on atteinte
et qui l’habitent exclusivement
même lorsqu’ils paraissent se hasarder aux échelons inférieurs
alors même que les castes y sont
plus que partout ailleurs
d’une précision et d’un poids absolus

Leur contour a simplement disparu du visible
et
chez chacun de ceux qui résident en cette extrémité de tout
le calcaire a envahit le sang et les chairs
l’être y est transformé en pierre.