JEAI (co∞*)- D’après Anna Jouy – « Je et autres intimités »

[Merci à Anna Jouy de m’avoir autorisé (et même encouragé) à diffuser ce poème
compression d’une oeuvre publiée

Rien partout
– tu le sais du matin –
ne t’inquiète les sens
jamais rien

Tout tient
dans les yeux
rien de ce qui se dit
sous les paupières
dans le coin de chair
ne m’attend
où tu niches tes départs

Un reste une défaite la tristesse
et le poids des heures
c’est ainsi
une ultime légèreté suffit de toi
avec un peu de distance
jusqu’au cœur

Une à une les anciennes empreintes
ces rugosités de la chair
passent
quelques désirs ondulent un peu désespérément
encore



Un groupe de mots pris sur chacun des poèmes du recueil
« je et autres intimités, les dits de solitude» de Anna Jouy

aux éditions qazaq (Jan Doets)


Proposition de lecture :

*(co∞ = Cut-Off total d’une oeuvre ) 

Publicités